Trieur Organisé de Solutions et de Ressources Informatiques

logo du site TOSRI

29 novembre 2010

Niveau : personne ne possdant pas de comptences de bases en informatique

Linux : Sauver ses données très facilement avec Déjà Dup

Temps : selon les données à sauvegarder
Domaine : Sauvegarde

Introduction

Je suis désolé, je m'adresse encore aux linuxiens car je n'ai pas encore trouvé un équivalent sous Windows de ce magnifique petit logiciel qu'est Déjà Dup ! Ce logiciel fait de la sauvegarde incrémentale, un mot barbare ? Dites-vous qu'avec ce logiciel, la sauvegarde sera désormais terriblement simple.

Installation

Sur Fedora 14 yum install deja-dup Sur Ubuntu 10.10 apt-get install deja-dup
Le lancement de l'application se fait via "Applications->Outils Système->Outil de sauvegarde Déjà Dup". Voici l'écran d'accueil :

Accueil-deja-dup

Faisons une sauvegarde

Bon, je vais pas étonner grand monde en disant que la première étape est de cliquer sur "Back-up...", l’icône de droite.
Nous allons donc indiquer l'emplacement de la sauvegarde, je sauvegarde mes données sur un disque externe, mais vous pouvez très bien le faire sur une autre partition, un disque dur interne (autre que celui que vous sauvegardez, bien sûr ;-) ) et même sur un serveur si vous en utilisez un.
Je ne chiffre pas mes données, mais vous pouvez très bien le faire. Il vous suffira de sélectionner la case "Chiffrer les fichiers sauvegardés".
Voilà mon résultat :

deja-dup-back-up1
La prochaine étape consiste à choisir ce que l'on veut sauvegarder. Sélectionnez les dossiers que vous souhaitez, la partie du dessous indiquera les fichiers à ne pas sauver.

deja-dup-back-up2
Voici le récapitulatif de la sauvegarde avant de lancer l’opération.

deja-dup-back-up3
Le prochain clic, lance la sauvegarde ! La première prendra forcément du temps puisqu'on sauve tout ! Les prochaines fois, le logiciel sauvegardera que les fichiers que vous avez modifiés/ajoutés. Les fichiers supprimés dans vos dossiers apparaitront aussi supprimés dans la sauvegarde (normal, non ? )
Lorsque l'opération est finie, je vais activé via l'option située en bas "Automatically back up on regular schedule" afin que la sauvegarde se fasse automatiquement (je choisis ici toutes les semaines).

deja-dup-back-up4

"Mince j'ai tout perdu !", direction la restauration...

Votre ordinateur est foutu, vous en avez racheté un nouveau. Vous voulez restaurer vos documents tels qu'ils étaient il y a une semaine. Ouvrez le logiciel, puis cliquez sur "Restore". Le logiciel regardera les dernières sauvegardes faites et vous proposera des dates de restauration. Si le logiciel n'a jamais fonctionné, donnez lui le chemin vers vos sauvegardes. Je vais demandé à restaurer dans un autre dossier, si vous choisissez la première option, vos originaux seront remplacés par votre sauvegarde (donc attention à ce que vous faites !).

deja-dup-restaurer1
Les autres étapes sont très simples et l'opération se fait très simplement. Cette dernière peut être très longue selon la quantité de données à restaurer.

Les options

Les options vous permettent d'ajouter des nouveaux dossiers, de supprimer les sauvegardes trop vielles, de changer la destination des sauvegardes. Elles sont très simples à configurer.

Conclusion

Je ne sais pas si vous allez autant l'adorez que moi. Je trouve ça formidable d'avoir un logiciel qui me sauve mes données automatiquement sans intervention particulière. On ne s’occupe plus de cette corvée, et finit les copier/coller avec les fichiers en double voire triple !
Sauvegardez vos données, et soyez plus zen avec Déjà Dup !


2 novembre 2010

Niveau : personne ayant des bases en informatique (terminologie, principe)

FSLint : Nettoyer un peu son Linux

Temps : indéterminé (dépend des disques et du nombre de fichiers)
Logiciel et OS : Linux et FSLint

Bonjour à tous !
Quelqu'un m'avait demandé un petit billet sur "Comment faire un tri sur Linux". Réponse directe et franche : en faisant très attention. Un système d'exploitation, c'est fragile et beaucoup de fichiers peuvent servir sans même qu'on le sache !

En travaillant sur le sujet, j'ai vite rencontré un petit utilitaire que j'ai beaucoup apprécié, FSLint.

NOTE IMPORTANTE : le site TOSRI et ses contributeurs/posteurs ne sont en aucun cas responsables des dommages et des pertes que peuvent entrainer ces manipulations.

Les conseils avant tout !

Nous allons nettoyer le système de fichiers "inutiles". Cependant, veillez à faire extrêmement attention à ce que vous allez faire. Vous pouvez très bien supprimer vos vieux fichiers personnels qui ne vous servent plus comme vos derniers relevés de comptes ou encore des fichiers indispensables au système. La recherche des fichiers est automatique (grâce au logiciel), mais la suppression/correction doit se faire manuellement et avec attention !

Présentation du logiciel

Nous n'allons voir que les fonctions essentielles du logiciel. Je vous laisserai découvrir les autres par vous même si le logiciel vous plait.

FSLint-accueil

Promenons-nous dans l'PC...

Nous avons deux onglets, le premier "Chemin de recherche" permet d'indiquer le ou les chemins que doit parcourir le logiciel. Vous pouvez très bien exclure des répertoires en utilisant l'onglet "paramètres avancés de recherche". La case "en mode récursif ?" permet de descendre dans les sous-répertoires (plutôt pratique !)

On cherche quoi ?

  • Nous avons ensuite le choix entre plusieurs types de recherche :
  • Duplicatas, permet de rechercher des fichiers de même taille ayant un nom semblable ou très rapprochant.
  • Paquets installés : recherche les paquets installés et les trie par poids. Inutile de vous dire qu'il vaut mieux bien connaître les paquets que vous souhaitez supprimer...
  • Mauvais noms : certains fichiers peuvent avoir du mal à être déplacés, utilisés voire supprimés. Grâce à cette fonction, vous allez voir surgir tout un tas de vos fichiers qui n'ont pas un nom "correct" (UTF8 ou anciennes règles de nommage).
  • Nommer les conflits : il s'agit de trouver des fichiers de même noms mais n'ayant pas la même taille. On peut prendre comme exemple un rapport que l'on a tapé en 4 ou 5 versions un peu dispersées sur l'ordinateur. Il est temps de garder que la version finale !
  • Fichiers temporaires : sans doute le plus intéressant. Choisissez l'âge, en jour. Cochez fichier "core" si vous souhaitez (fichiers de débogage). Les fichiers temporaires sont générés lors d'édition de fichiers, d'exécution de programmes, etc.
  • Les mauvais liens symboliques : un lien symbolique est un raccourci dont la cible est manquante (le fichier a été déplacé ou supprimé)
  • Les mauvais identificateurs : Des fois, des fichiers n'ont pas d'uid (ID user), utilisez cette option pour trouver ces fichiers.
  • Répertoires vides : ça ne libère pas beaucoup de place, mais je vous assure que vous allez redécouvrir votre ordinateur et tous les répertoires que ne contiennent rien (et qui devaient contenir quelque-chose...)
  • Binaires non "stripped" : ces binaires contiennent des informations de débogages, pas très utiles pour l'utilisateur lambda. Cependant, je vous conseille de ne pas utiliser cette option.
  • Blanc d'espacement redondant : cette option n'est pas très utile, elle permet de rechercher DANS les fichiers s'il y a des espaces de trop. Cette option est "pratique" pour un programmeur...

On passe à l'action

  • Le bouton rechercher : je vous laisser deviner !
  • Le bouton sélectionné permet de sélectionner un peu à manière d'un ls (*.log par exemple ou * pour tout sélectionner)
  • Le bouton sauvegarder permet d'enregistrer la liste des fichiers obtenus lors d'une recherche.
  • Le bouton détruire : inutile de préciser, il parle de lui même.
  • Le bouton fusionner (pas sur toutes les options) : permet de mettre un lien en dur sur un fichier (attention ça écrase l'autre !), n'hésitez pas à vous informer plus sur les liens.
  • Le bouton nettoyer : nettoie les fichiers des blancs trop nombreux.

Conclusion

Il est clair que ce n'est pas le logiciel miracle. Mais vous pouvez tout de même alléger un peu votre ordinateur de ses vieux fichiers ! Et l'option "duplicata" et "nommer les conflits" est aussi terriblement utile.
À vous de jouer, et encore une fois : ne faites pas de bêtises ;-)


29 octobre 2010

Niveau : personne ayant des bases en informatique (terminologie, principe)

Linux : Les commandes de bases

Juste un aide mémoire sur des commandes utiles (la liste n'est pas exhaustive !)

Navigation, gestion de fichiers et des répertoires

  • ls /tmp : liste le contenu du répertoire /tmp
  • cd /tmp : change de répertoire pour aller vers /tmp (cd tout seul renvoi vers votre dossier personnel)
  • rm coucou : supprime le fichier coucou
  • cp src dest : copie le fichier src vers un nouveau fichier appelé dest
  • mv src /dossier : déplace le fichier src vers le "dossier"
  • mv ancien-nom nouv-nom : renomme le fichier ancien-nom par nouv-nom
  • mkdir newfold : créé un répertoire newflod
  • rmdir newfold : supprime le répertoire newflod
  • updatedb : met à jour un index des fichiers
  • locate nomfichier : cherche dans l'index où est situé le fichier

Lecture et édition de fichiers

  • cat nomfic nomfic2 : lit et concatène un ou plusieurs fichiers
  • >coucou : créé un nouveau fichier vide nommé coucou
  • vim fichier : éditeur de fichier (assez complexe)
  • nano fichier : éditeur de fichier (plus simple)

Les droits

  • chown mickael fichier : permet de changer le propriétaire (le nouveau est "mickael") d'un "fichier"
  • chmod 777 fichier : permet de changer les droits sur fichiers (777 dit tout le monde à tous le droits)
  • chmod a+x fichier : donne les droits x (exécution) à tous (All) les utilisateurs
  • su - : permet de passer root avec les variables d'environnement de root
  • sudo commande : permet d'exécuter une "commande" en root (selon les droits accordés)

Les processus

  • ps : affiche la liste des processus
  • top : fait un ps en temps réel
  • kill -9 1234 : envoi un signal (9 kill init) au processus 1234
  • commande & : le & met la "commande" en arrière plan

Réseau

  • ifconfig : affiche des informations sur vos interfaces (adresse IP, masque, adresse MAC, etc...)
  • ping 192.168.0.1 : envoi une demande de réponse à un pc distant (192.168.0.1)
  • route : affiche les routes, route add et route del permet de les modifier.

Utilitaires

  • echo : affiche une chaine de caractères et/ou une variable
  • history : affiche les 655 dernières commandes (historique de la console)
  • tar xfv fichier : décompresse le "fichier" au format tar
  • more : affiche petit à petit (à utiliser quand on a beaucoup de lignes de résultat (comme ls /bin | more)

- page 1 de 2