Trieur Organisé de Solutions et de Ressources Informatiques

logo du site TOSRI

Bureautique

Article(s) du 2 février 2011

Niveau : personne ne possdant pas de comptences de bases en informatique

Quelques règles de typographie...

Bonjour à tous,

Aujourd'hui au menu, un petit (voire bref ! ) cours de typographie. On ne va pas dire que je suis irréprochable mais je me suis un peu documenté pour cet article, au moins pour montrer le bon exemple !

Un tour rapide sur les abréviations

Deux cas :

  • L'abréviation est composée des trois premières lettres du mot original, on mettra donc un point à la fin de l'abréviation
  • L'abréviation finit par la dernière lettre du mot, on ne mettra pas de point à la fin


Exemples :

  • « et cetera » donne etc.
  • « environ » donne env.
  • « c'est-à-dire » donne c-à-d ou c.à.d
  • « madame » donne Mme
  • « monsieur » donne M.
  • « numéro » donne n°
  • « faubourg » donne donc fg

Les capitales

À utiliser :

  • au début d'une phrase ou d'une citation
  • pour un patronyme, prénom ou nom
  • pour un nom de peuple (comme les Espagnols mais on dit « Je parle l'espagnol » sans majuscule)

N'oubliez pas ! Les mots ayant une première lettre accentuée (comme « ébahi » ou même « à ») ne perdent pas leur accent quand ils passent en tête de phrase : Étudier tout en répétant, n'est-ce pas source de plaisir ? (Confucius)

La ponctuation

Première règle simple :

  • Un signe d'accentuation simple (unique) tel que le point ou la virgule possède toujours et seulement un espace après.
  • Un signe d'accentuation double tel que le point d'interrogation, le point d’exclamation, le point virgule et les deux points, possède un espace avant (insécable de préférence) et un espace après.

Quelques exemples concrets :
J'écris une phrase avec des majuscules au début, des virgules pour séparer. Je ne mets pas de virgule quand j'utilise un mot de coordination comme : « mais ou est donc or ni car ». Un espace après le point ! Un espace avant et après le point d'exclamation, pareil pour les deux points... Avez vous compris ?

Pour les guillemets, préférez les guillemets français (si vous tapez en français) qui sont comme ceci « phrase » (espace avant et après) et non les guillemets anglais "phrase". Vous n'avez pas d'excuse pour ne pas savoir les faire.
Pour les parenthèses et les crochets, comme pour les guillemets anglais, mettez un espace avant lors de l'ouverture et un espace après lors de la fermeture.

Pour les traits d'union, la règle est simple, jamais d'espace :

  • Une question : est-ce que le père noël existe ? (question stupide puisque tout le monde sait que oui)
  • Un ordre : dessine-moi un mouton
  • Un mot composé : un tir-au-flanc

Les autres tirets sont souvent utilisés avec un espace devant et derrière (Cf. wikipedia)

À éviter

  • Pas d'espace après le guillemet simple « ' ».
  • Trop de parenthèses
  • Les espaces consécutifs. Si vous devez vous déplacez dans la page, préférez la tabulation.
  • Les phrases trop longues. Elles sont vite lassantes si elles ne sont pas parfaitement écrites.
  • Les documents à la mise en page folklorique. Si vous n'êtes pas doué en art, ne vous y risquez pas ! Préférez faire sobre mais bien !
  • Trop de fautes d'orthographe. Tout le monde en fait, mais aidez des correcteurs automatiques et/ou faites relire par un ami !
  • Ne mettez jamais de !!!!! ou de ??? et encore moins de ..... C'est très mal vu !!!! ;-)
  • Si vous souhaitez mettre en valeur un texte, ne changez pas la police. Mettez tout simplement votre texte en gras ou en souligné, il sera plus agréable de le lire.

Conclusion

Quand on tape un texte, on le fait généralement pour qu'il soit lu par d'autres personnes. Respecter ces quelques consignes et faire en sorte que le texte respecte des standards, c'est respecter le futur lecteur, qu'il soit ami, collègues ou patron. Vous n'écrivez pas pour vous, vous partagez une connaissance, cette dernière existera peut être encore 20 ou 30 ans plus tard. Habituez-vous à faire du mieux que vous pouvez, l'effort deviendra de plus en plus naturel...
Et n'oubliez jamais ! Les paroles s'envolent, les écrits restent !

Sources :
http://www.dsi.univ-paris5.fr/typo.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Ponctuation
http://www.academie-francaise.fr/langue/questions.html#accentuation


Article(s) du 21 juin 2010

Niveau : personne ne possdant pas de comptences de bases en informatique

Utilisation de PDFCreator

Temps : 15 min
Difficulté : Facile
Mise à jour : 12/04/2011

Une fois installé, ce logiciel simule une imprimante à l'intérieur de votre ordinateur. La notion n'est pas simple, mais l'utilisation est très aisée. Partout où vous pouvez imprimez, vous pouvez transformer vos document en PDF. Nous allons voir deux exemples.

Transformer une page Web en PDF

Nous allons donc convertir un document habituellement au format html (ou xhtml) en format pdf.
Nous naviguons donc sur le net et nous arrivons (au hasard, bien sûr) sur cette page :

pdfcreator-web.png

Nous allons donc dans les menus : Fichier -> Imprimer...

pdfcreator-web2.png

Vous pouvez rajouter des détails à votre fichier avec la fenêtre suivante.

pdfcreator-web3.png

Puis cliquez sur "Enregistrer" en bas à droite. Choisissez où vous souhaitez enregistrer votre fichier et validez avec le bouton "enregistrer". Vous allez avoir une petite animation lors de la conversion, puis votre visionneuse de PDF ouvrira votre fichier pour que vous contempliez le résultat. Voici le mien (sans mise en forme, ni images)

pdfcreator-web4.png

Transformer une image en PDF

Pas forcément très utile, mais cela permet de voir que voir que tous les logiciels permettant l'impression peuvent être utilisés. Je vais utiliser ici le logiciel Paint.NET qui est en fait une version (bien) améliorée de Paint. Je vais donc ouvrir une image, puis comme pour la méthode précédente Fichier -> Imprimer... -> Je sélectionne PDFCreator (j'ai rajouté 4 copies ici)

pdfcreator-img1.png

Comme pour tout à l'heure, la demande de détails que je passe.

pdfcreator-img2.png

Je modifie le nom pas très parlant de mon fichier et voilà le résultat !

pdfcreator-img3.png

Ce tutoriel se finit ici, je n'ai donné que deux exemples parmi les milliers ! Voici une méthode assez efficace de transformer vos documents pour que la mise en forme ne change plus (pour une impression par exemple). Vous pourrez aussi bien le faire avec Word ou Excel, etc.


Niveau : personne ne possdant pas de comptences de bases en informatique

Installation rapide de PDFCreator

Temps : 5 min
Difficulté : Facile
Mise à jour : 12/04/2011

Ce logiciel libre permet de transformer n'importe quel document imprimable en format PDF.

Nous allons déjà télécharger PDFCreator sur le site officiel sourceforge : http://sourceforge.net/projects/pdfcreator/. Lancer l'exécutable.

pdfcreator-etape1.png

Par défaut, l'installation est en français, changez la langue si ce n'est pas le cas.

Poursuivez l'installation jusqu'à l'écran ci-dessous. Il demande si vous souhaitez installer la "Yahoo Toolbar" dans votre navigateur. Préférez ne pas l'installer et donc décochez la case correspondante, Ceci n'aura aucun impact sur la bonne marche du logiciel.

pdfcreator-etape2.png

Puis arrivez sur l'écran ci-dessous, on vous propose l'installation de la barre PDFCreator pour Internet Explorer et Mozilla Firefox. Elle n'est ni obligatoire ni réellement utile. Décochez si vous ne la souhaitez pas.

pdfcreator-etape3.png

Vous arriverez à cet écran, choisissez selon ce qui vous convient (je décoche à nouveau "Créer une entrée dans le menu contextuel de l'explorateur (clic droit)", mais là encore il s'agit d'un choix personnel ;-) )

pdfcreator-etape4.png

Poursuivez et terminez l'installation (Validez si l'installation de pilotes demande des autorisations de votre part).

L'utilisation de PDFCreator se poursuit ici : Utilisation de PDFCreator